Quand on est blogueuse depuis un petit moment, on peut parfois être sollicitée pour des opérations ou des articles sponsorisés. Ces prestations engendrent une rémunération. Mais alors, comment bien déclarer les revenus de votre blog ?

Petite blogueuse deviendra grande

Depuis quelques années, les blogs ont pris l’avantage sur la presse féminine. Que vous soyez blogueuse ou youtubeuse, vous pouvez être sollicitée pour rédiger un article sponsorisé, tester un produit contre rémunération, faire une vidéo payée sur votre chaîne youtube, ou encore participer à une campagne de publicité pour une marque. Quelle que soit la demande la marque, à partir du moment où une rémunération vous est proposée, vous devez être en capacité de facturer, et de déclarer vos revenus auprès des impôts et des organismes compétents.

Le statut Auto entrepreneur

Créé en 2008, ce statut de travailleur indépendant reste le grand favori des blogueuses. Il a été créé pour favoriser la création d’entreprise en France, et surtout permettre de s’assurer que l’activité se développe suffisamment pour être pérenne. Le principe est simple : vous ne payez des charges que lorsque vous générez du chiffre d’affaires. Si vous ne gagnez pas d’argent durant un mois, vous ne payez rien. Le chiffre d’affaires pour les activités de service est plafonné à 32 900€ (en 2016), ce qui laisse une bonne marge de manoeuvre avant de devoir évoluer vers un autre statut. Ce statut a des avantages et des inconvénients, mais il reste à mon avis le statut le plus simple pour débuter une activité professionnelle de blogging.

Deux possibilités s’offrent à vous pour vous immatriculer : directement sur le site officiel, ou en prenant un rendez-vous dans votre centre Urssaf le plus proche. C’est un statut qui évolue régulièrement, et il est important de se tenir informer des nouvelles réglementations.

Une fois votre immatriculation effectuée, vous obtiendrez un numéro de SIRET qui vous permettra de faire des factures pour vos clients. Vous pourrez également déclarer vos revenus (souvent au trimestre, mais vous pouvez choisir), et être ainsi totalement en règle avec la loi française. Je vais également répondre à une question qui revient souvent, vous pouvez tout à fait commencer à émettre des factures en attendant de recevoir votre numéro de SIRET. Il suffit d’indiquer la mention « En attente d’immatriculation » sur votre facture.

blogueuse déclarer ses revenus

Pourquoi déclarer ses revenus

Que ce soit pour 50€ ou pour 500€, vous devez impérativement déclarer vos revenus. D’après l’article 1728 du Code général des impôts, un contribuable qui ne déclare pas une partie de ses revenus encourt 80% de majoration de l’impôt en cas de découverte. Le statut auto entrepreneur peut faire peur, mais il est en réalité très simple, et l’Urssaf sera votre meilleur allié pour répondre à toutes vos interrogations. Sachez également qu’il vaut mieux se mettre en règle de son propre chef, plutôt que d’avoir un contrôle fiscal. Une tolérance d’environ 3 ans est appliquée. Vous pouvez donc obtenir votre statut d’auto entrepreneur, et déclarez des revenus antérieurs à cette immatriculation sans risque.

Je ne souhaite pas gagner d’argent

Si pour une raison particulière vous ne souhaitez pas vous immatriculer en tant qu’entreprise, il vous reste deux options. Vous devez tout d’abord savoir qu’il est possible de gagner des revenus dit « autres » à hauteur de 1500€ par an (attention, la loi évolue rapidement sur ce point, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre centre des impôts). Ces revenus doivent être indiqués sur votre déclaration de revenu, dans la case « autres revenus ».